Investigation et bugs équipement nouveau scenic 4

Le Scénic 4 : un timide pas en attendant le tout autonome

Renault Scenic 4

Renault Scenic 4

Client de la gamme, j’ai revendu mon scénic 3 privilèges DCI 110 CV au bout de 7 ans avec peu de kilomètres au  compteur (90000kms).
N’ayant eu aucun problèmes mécaniques, je réitère en commandant la dernière version 4 160 CV EDC avec boite auto.
N’ayant aucune actions chez renault, je vous détaille par cette article mes investigations objectives de ce véhicule.

Tout d abord côté look, il y a un énorme progrès, des galbes de partout, une bouille complexe mêlant à la fois lignes et courbes. C’est un plus pour une fois, car le style monospace familial se fait presque oublier au profit d’un look SUV moderne

Cependant j’ai noté un problème de carrossage sur le pavillon arrière comme le montre les photos suivantes, un carrossier m’a conseillé de ne pas toucher car le fait de le remonter le haut du pavillon, en dépassant en haut, il aurait générer des bruits au roulage, toutefois  une non conformité voyante… AH le Q.C. chez RENAULT…

.pavillon arriere scenic 4ajustement carrosserie scenic 4

j’ai noté aussi que la carrosserie semble fine, en appuyant avec un doigt sur la porte, celle ci se déforme très facilement…

J’ai acheté ce second véhicule comme mon premier véhicule auprès du mandataire “DEGRIFCARS”. c’est un achat ayant une réduction de près de 26%, après 5 mois d’attente, le véhicule est enfin arrivé à bon port et conforme à ma commande, je passe les détails de livraison dont le low cost est monté à son paroxysme lié  aussi par une immatriculation fastidieuse via une administration locale peu habitué à ce style d’achat. Cependant Le jeu reste gagnant à ce prix et surtout on peut compter sur ce mandataire pour résoudre ces problèmes.

D’ailleurs pour ce prix, j’ai pris d’intéressantes fonctions comme le ‘line assist’ , le “park assist” et le “régulateur adaptatif”.

Le régulateur de vitesse adaptatif

La fonction régulateur adaptatif est vraiment très réussi, la voiture régule à merveille et freine même en cas de fort ralentissement jusqu’à sa désactivation à 30 kms/h.
Seul bémol, il faut atteindre 50 km/h pour pouvoir enclencher ce régulateur, pour l’usage en circulation mixte ville banlieu , c’est un peu pénalisant.
autre fonction intéressante, la possibilité de régler 3 distances de sécurité entre le véhicule vous précédant.

la fonction Park assist

Je passe outre le gabarit du véhicule qui n’a rien a voir avec celui du scénic3.  On a du mal a savoir ou sont les roues avec le nez et le porte a faux du capot quand on fait une manœuvre.
Les radars embarqués a 360 ont une efficacité toute relative et aide peu dans les manœuvres, a part sonner à 1 m de l’obstacle et perturber la physiologie du conducteur. Renault devrait revoir sa copie sur l’ergonomie de ce système.

A ce propos, lors d’une manœuvre en marche arrière dans un couloir de 60 m de long et de 3 m 50 de large, j’ai accroché, pourquoi, simplement car ce couloir était très végétalisé et les radars on sonnés sans discontinuités alors que j’avais 70 cm de chaque coté.
Renault pourrais réaliser une fonction “manoeuvre assist” qui stoppe toute action dès lors que le véhicule sent la touchette en zone rouge…

endommagement lors d'une marche arrière

endommagement lors d’une marche arrière

Heureusement une fonction qui pourrait ressembler a un gadget mais qui n’en est pas un est “le park assist”. néanmoins, la encore il va falloir comprendre la philosophie de la fonction avant de la maitriser. Tout d’abord, pour utiliser le park assist il faut une bonne dose d’anticipation et de confiance en son véhicule. Si vous vous retrouver a faire un créneau alors qu’un véhicule vous suis, je vous conseille de le faire en manuel, car le temps de mise en place s’en retrouve multiplié par deux.
En ce moment ou j’écris ces lignes j’ai ramené le temps a 1,5 fois le temps normal d’une manœuvre. On a du mal a faire confiance au véhicule quand il commence son créneau trop vite que l’on a tendance à le ralentir trop souvent. Sur un certains nombres d’essais avec un parking en épis, la voiture s’est carrément trompé de parking, il faudra rester vigilant.

Hormis cela, avec un peu d’entrainement, je devrais arriver a gérer cette fonction dans des temps décents, ayant passé par mandataire, le coté formatif est passé a l’as, j’espère au moins en concession a plein tarif que tous cela est expliqué, mais cela reste a vérifier…

la fonction line assist

Cette fonction a le mérite d’exister, malheureusement  il faudra que les ingénieurs RENAULT revoit entièrement leur copie, sur 500 kms d’autoroute ce système m’a plus fatigué que aidé…. pour une raison inconnue le line assist fonctionne de manière aléatoire ou peu carrément vous envoyer dans les choux….

Je m’explique, en roulage constant des traits verticaux en pointillé s’affiche en vert sur le tableau de bord, la fonction reconnait les lignes de chaque coté, elle fait l’acquisition de l’environnement, sur la chaussée ligne d’un coté,pointillé de l’autre, au bout d’un certain temps des flèches verte gauche et droite apparaissent dans le tableau, le line asssit est alors engagé.

si je laisse le véhicule aller sur le pointillé de la route, la fonction ligne assist met un coup de volant et rabat le véhicule sur sa voie, normal, par contre en laissant le véhicule aller lécher la bande continue de l’autre coté de la chaussée le véhicule ne corrige souvent rien alors que le tableau de bord indique qu’il mort la ligne en clignotant orange puis rouge. j’ai refait les mêmes test avec la ligne continu de l’autre coté avec le même constat. soit le système n’aime pas les lignes continue, soit il y a un sérieux bug dans la fonction. De plus quand elle rattrape le véhicule d’un coté de la chaussée, le véhicule ne se ré aligne pas sur sa voie, ne manquerait il pas une fonction d’asservissement, messieurs les ingénieurs RENAULT ?
c’est vraiment dommage surtout quand on sait que toute la toute la technologie dessous ne demande qu’a une correction logicielle….
C’est une fonction inachevée qui n’aurait jamais du être mis en production dans cette état….peut être une fonction intermédiaire de test pour RENALUT afin d’évaluer les cas de figure clients au viellissement. Renault a annoncé a l’aube de 2020 un modèle “tout autonome”, qui pour ma ma part, pense qu’ ils sont bien optimiste, à moins qu’une équipe informatique et un chef de projet plus mordant viennent renforcer ces futurs développement.

On sent bien par ailleurs, qu’il manque rien pour que la voiture fonctionne de manière plus autonome. Ce n’est juste qu’une question de logiciel mal aboutie….

Le limiteur , un upgrade nécessaire:

De même on pourrais parler d’amélioration quand on parle du limiteur, le système lit très bien les panneaux signalétiques et affiche correctement les vitesses au compteur mais cela n’agit en rien sur le limiteur, dommage. on aurait pu régler une vitesse limite automatique avec une marge de +/- 15 km/h sur la vitesse a ne pas dépasser en fonction du panneau signalétique, et plus encore , adjoindre à ce limiteur intelligent le régulateur associé aurait été un atout complémentaire.

Il est vrai que la critique de l’existant est facile mais on peut toujours faire mieux au niveau ergonomie,, on se demande pourquoi personne n’a vu cela.

Le challenge de ses 10 prochaines années ne s’articulera plus sur le confort routier ni sur la fiabilité car maintenant tous les modèles informatiques de conception sont au point. En revanche la programmation informatique du véhicule sera certainement de plus en plus prépondérant même pour l’usager qui cherchera le plus en plus une voiture asservie et personnalisable à son mode de vie et non le contraire.

RLINK V2 est encore à son balbutiement, c’est une avancée indéniable mais le sens de l’ergonomie n’est pas encore de mise chez RENAULT. Rien ne tombe sous la main, et les écarts sur la route en disent long sur le pianotage des menus à la recherche de la radio tout simplement.

Un matin mon écran R-LINK est resté noir tout au long de mon trajet quotidien, j’ai même arrêté le véhicule, sans succès, après 2 heures d’arrêt  du véhicule RLINK s’est mis à refonctionner sans avoir rien toucher ?

 le système START and STOP

La encore, il y a ceux qui sont pour et ceux qui sont contre, pour ma part, depuis toujours on m’a expliqué que les transfert d’énergie ne se faisait jamais sans pertes, l’effort d’un démarrage en est un exemple concret, un démarrage puise beaucoup d’énergie avec des énormes pertes à la clef, la batterie principale élément d’usure sera très sollicitée  alors qu’il faudra quelques kilomètres pour retrouver le même apport energétique

Pour rappel,un démarreur électrique d’un moteur consomme 25 IN, c’est a dire entre 250 et 450A en un court instant a des périphériques comme le démarreur et la batterie dans une fenêtre de fonctionnement et rendement extrêmement mauvais donc des pertes énormes,

Au bout de deux jours, j’ai pris mon fer a souder et désactivé cette satanée fonction
je n’aurais ni a changer le démarreur, les bougies de préchauffage, ni la batterie dans les 2 ans a venir

Le véhicule doit être à notre service et non le contraire, m’imposer la désactivation du Start and Stop a chaque démarrage n’était pas concevable…

Bug de démarrage

Depuis plusieurs matins  ou après un arrêt de plus de 24 heures, j’ai noté une difficulté pour démarrer rapidement le véhicule, en effet, je vous posterais une video explicative de ce phénomène mais il faut attendre presque 45 s à 1 minute 15 secondes avant que le voyant préchauffage s’allume avec plusieurs essais sur le bouton start….

démarrage scenic 4 après 24h00 de repos :

Bug de ravitaillement

Autre problème relevé, lors d’une remplissage du réservoir, j’ai eu la désagréable surprise que mon véhicule s’est verrouillè  alors que j’étais  en train de faire le plein, résultat la trappe d’essence ne voulais plus se refermer… encore un bug de portée insuffisante de la clé.

 

F.MIGNARD

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

.

Leave a Comment!

You must be logged in to post a comment.